Comment devenir concepteur de voyage ? 

Comment devenir concepteur de voyage ? 

Agent de voyage, technicien de production du tourisme, chef de produits, forfaitiste, organisateur de voyages, directeur de productions touristiques… Tous ces mots peuvent  désigner le concepteur de voyage. 

 

En quoi consiste le métier de concepteur de voyage exactement ?

Le concepteur de voyage travaille généralement pour des agences de voyages ou pour des  tours opérateurs. Il réalise régulièrement des études de marché, pour déterminer les envies des voyageurs et par la suite élaborer des séjours de A à Z. La conception d’un voyage est longue et demande souvent beaucoup de précisions. Son but est de réussir à faire rêver les clients en créant un produit inoubliable avec le meilleur rapport qualité/prix. Il  doit s’assurer de la faisabilité du séjour, analyser les envies des clients, les différentes offres  en vogue, la situation politique en vigueur dans chacune des destinations proposées, les  papiers, vaccins nécessaires pour la visite des certaines régions…  

Pour cela, cette personne va recueillir des informations sur les différents prestataires, négocier avec eux, déterminer les activités, les prestations touristiques qui auront lieu lors  du séjour selon des critères déterminés, comme par exemple des séjours orientés dans le  secteur du tourisme plus durable. Le concepteur de voyage va donc rassembler tous les  éléments d’un voyage et transformer ce potentiel en produits touristiques multiples et complémentaires. 

Une fois que le produit est créé, le concepteur de voyage assurera également sa mise en  marché, en participant à l’élaboration de la brochure, faisant de la promotion sur les réseaux  sociaux dans le but de faire connaître cette destination le plus largement possible. 

 

Comment travaille-t-il ? 

Avec Internet, le concepteur de voyage travaille de plus en plus depuis un bureau. Il peut  rencontrer les prestataires grâce à des visio-conférences, visiter des lieux, musées à distance, trouver des renseignements sur des blogs, lire les avis de personnes ayant testé cette activité… Cependant selon la structure dans laquelle il travaille, il peut être amené à se  déplacer pour tester des activités qu’il souhaite inclure dans le voyage qu’il créé afin de s’assurer de la qualité des prestations et de l’expertise de ses partenaires. La plupart des agences et des tours opérateurs proposent tout de même des « Eductour » à leurs concepteurs. Un Eductour consiste à permettre aux concepteurs visiter un séjour qu’ils ont créé dans le but d’en faire la promotion par la suite. Evidemment, ce genre de proposition reste très ponctuelle.

Le concepteur de voyage ne peut (malheureusement) pas voyager gratuitement toute l’année ! Il existe donc de nombreuses formations en ligne, e-learning, pour continuer d’en apprendre toujours plus sur de nombreuses destinations. 

 

Concepteur de voyage : quelle formation choisir ? 

Comme nous avons pu le voir précédemment, pour devenir concepteur de voyage, il est important d’avoir les bases dans de nombreux domaines. C’est pourquoi, après le bac, il est intéressant de valider un BTS tourisme en deux ans. Cette formation est généralement le minimum demandé par les employeurs pour n’importe quel métier du tourisme. Les  professionnels de ce secteur savent qu’à l’issus de cette formation en tourisme les élèves ont déjà acquis de nombreuses bases et expériences (au travers de stages et/ou une  alternance). Le fait d’avoir ces expériences permet aux diplômés d’intégrer facilement le marché du travail. Bien que pour certains des études dans la communication ou dans la vente peuvent suffir, étudier dans une école supérieure de Tourisme est généralement plus valorisé par les employeurs. Même si un BTS Tourisme est suffisant, il est bien de compléter cette formation par une licence professionnelle spécialisée. 

Les envies des voyageurs évoluant, il est important d’avoir d’autres atouts, par exemple, de nombreuses études montrent que le tourisme de demain sera plus responsable et durable. Se spécialiser dans le tourisme durable peut donc être un atout de poids pour se  démarquer des autres lors d’un entretien d’embauche. 

Pour en savoir plus : Bachelor Tourisme

Mon avis sur ce métier

Je trouve qu’il fait partie des plus beaux métiers du milieux touristiques : souvent lorsque l’on  part en vacances on économise pendant plusieurs mois voire plusieurs années il faut donc  que le voyage soit aussi beau que ce que l’on imagine et c’est le rôle des concepteurs de  voyage de tout mettre en œuvre pour que cela se réalise. 

Cependant, ce métier n’est selon moi pas assez mis en valeur : les concepteurs de voyage travaillent souvent « gratuitement ». Ils font des devis, montent des voyages-sur-mesure sans qu’il y ait forcément de suite aux projets. En effet, grâce aux conseils donnés, des personnes peuvent ensuite réserver par elles-mêmes. Pour autant, lors de la crise sanitaire, de nombreux  services ont été rendus par les agents de voyages (rapatriements, remboursements,  annulations…) et une légère prise de conscience par rapport à ce métier a eu lieu. Mais, cela reste malgré tout insuffisant face à l’ampleur du travail fourni par les agents de voyage. 

Il faudrait plus valoriser le professionnalisme des concepteurs de voyage, qui prennent en  main l’organisation de A à Z : quel hôtel choisir, ce site est-il fiable pour réserver, cette  activité est-elle adaptée… ? 

Face à l’exigence des clients, de plus en plus de voyages sur mesure sont réalisés pour que  chacun puisse vivre sa propre expérience. Cela rend le métier plus intéressant car plus centré  sur la relation avec les clients et la recherche de destinations et prestataires hors des sentiers battus.

Ce métier est lui aussi en mutation. En effet, avec l’arrivée de la réalité virtuelle, on peut  proposer de découvrir des destinations d’une manière tout à fait originale et novatrice. Il est  certain que cette innovation a encore beaucoup à offrir dans un secteur comme celui du  tourisme.

 

D’autres métiers du tourisme  –> À découvrir ici