Comment devenir un testeur de voyage ?

Comment devenir un testeur de voyage ?

Testeur de voyage – On a tous déjà rêvé d’être payés pour rejoindre les destinations les plus tendances, découvrir  de nouvelles cultures, dormir dans des hôtels de luxe et vivre des expériences inoubliables à  l’étranger.  

Effectivement, être testeur de produits touristiques en tant que client mystère ou bien en tant  qu’influenceur sur les réseaux sociaux, ce sont les meilleurs moyens pour réussir à voyager  gratuitement. 

 

Pourquoi recruter un testeur de voyage ? 

 

Testeur de voyage – L’objectif du testeur de voyages est de se faire passer pour un client mystère puis d’évaluer et  de tester des produits touristiques. Recruter des testeurs de produits est intéressant pour les  agences de voyages afin de commercialiser leurs produits aux quatre coins du monde. En  effet, c’est le moyen idéal pour analyser la qualité des services et des produits afin d’offrir  aux touristes des vacances de rêve. Le client mystère devra donc évaluer la nourriture,  l’accueil, le logement, toutes les prestations et tous les services proposés. Cela donne ainsi de  la qualité et une valeur ajoutée aux produits que vendent les agences qui ont été testés.  

 

Quelles sont les missions du client mystère ? 

 

Quand on est un client mystère, l’objectif est de se faire passer pour un client ordinaire et donc passer inaperçu peu importe les circonstances. 

Ensuite, le voyageur se doit de tester et analyser tous les détails possibles, critiquer et  donner son avis de façon objective. Tout doit être évalué : l’accueil, la propreté, le  service, la nourriture… 

Enfin, il est nécessaire d’écrire un compte-rendu final détaillé avec des photos à  l’appui en retranscrivant l’atmosphère des lieux et la valeur des prestations afin de  prouver la qualité ou non de la destination pour des futurs nouveaux voyageurs. 

 

Comment devenir Testeur de Voyage ? 

 

Testeur de voyage – Même si l’on trouve majoritairement des offres pour tester des voyages gratuitement, être  payé n’est pas impossible, notamment quand il y a des activités plus prenantes, des  contraintes ou un prolongement du séjour. Il faut dans un premier temps rechercher les  organismes qui recrutent : les coffrets cadeaux, les TO et agences de voyages et les instituts.  L’avantage de tester les produits des tour-opérateurs est qu’ils proposent des offres très  diversifiées, on peut donc en évaluer plusieurs types. On peut aussi s’orienter vers les  organismes de tourisme dont les chaines de logements comme par exemple les campings ou  encore se tourner vers des organismes de sondages, vers une société de transport ou dans une  compagnie de guides touristiques qui sont régulièrement à la recherche de critiques pour  évaluer des hôtels et des restaurants.

Quand on postule, il faut généralement remplir un questionnaire afin de mettre en relief ses  intérêts et les offres qui nous correspondent. Cela permet d’être sollicités uniquement pour les  missions qui nous conviennent. 

Un autre moyen de voyager gratuitement est de créer son influence sur les réseaux sociaux  afin de pouvoir proposer ses services. Pour cela, il est nécessaire de pouvoir se démarquer des  autres et avoir une communauté très active afin de promouvoir des prestations, des activités  ou des produits. Ce système peut permettre de devenir ambassadeur de voyage. Les missions sont généralement bien différentes. Le plus souvent, les ambassadeurs sur les réseaux sociaux  (Instagram ou Youtube par exemple) doivent relater leurs aventures avec des vidéos et photos  afin de mettre en valeur des destinations et services. Généralement, ils animent et écrivent  aussi des articles de blog. On les appelle les « digitals nomads ». La rémunération dans ce cas  est souvent plus attractive en cas de grosse influence. 

Au moment où l’on postule, il est intéressant de justifier ses acquis linguistiques,  rédactionnelles, ses compétences en photographie et les voyages déjà réalisés. 

Découvrez le Bachelor Tourisme D’Atlas –> Ici

 

Les compétences clefs d’un testeur de voyage

 

Parler plusieurs langues. Effectivement, quand on voyage partout dans le monde, il est  très important de pouvoir communiquer et facilement, de comprendre et d’être  compris. 

Être doué en orthographe et en grammaire. 

Être disponible et flexible à n’importe quel moment de l’année. 

Être fiable, crédible, rigoureux, honnête et motivé. 

Être particulièrement discret afin de passer inaperçu, c’est essentiel pour fournir un  travail de qualité. 

Avoir de sens de l’analyse, de la critique et de l’observation. 

Avoir des qualités rédactionnelles afin de rédiger un compte rendu et un article de  blog complet. 

Article Atlas sur Tourmag à lire ici : « Le secteur va connaître une transformation que nos étudiants devront saisir »

 

Testeur de voyage – Avoir un diplôme n’est pas nécessaire même si une expérience ou un parcours dans le  tourisme peut mettre en valeur un profil et augmenter ses chances de trouver un voyage à  tester. Il est intéressant de créer un blog avec toutes ses expériences, d’être particulièrement  présent sur les réseaux sociaux et prouver son professionnalisme et son sérieux. 

Toutefois l’accès à ce job de rêve reste limité. Il faut savoir que même si l’on a la chance de  voyager gratuitement, la rémunération n’est pas forcément systématique. Parfois, les testeurs  de voyage sont payés pour le compte-rendu final mais il ne faut pas s’attendre à un immense  salaire. Effectivement, quand on est rémunéré, les salaires sont rarement exorbitants, ce n’est   pas un travail à plein-temps. Pour les séjours rémunérés, on compte en moyenne 200 euros  par voyage. On considère que le voyage lui-même fait partie de la rémunération. Les testeurs  de voyages rémunérés sont des professionnels du tourisme, les autres ne seront pas  forcements considérés comme tels. Dans les deux cas, il faut prendre en compte le fait que ce  travail demande du temps et de l’investissement. De plus, le rythme du programme est  souvent fatigant et les changements d’hôtels sont fréquents. Parfois, certaines activités  peuvent être déplaisantes et on n’est absolument pas libre de notre voyage.

De surcroit, il ne  faut pas s’attendre à un traitement de faveur, puisque on est censé être un client lambda. Il  faut passer inaperçu peu importe les circonstances, même en cas de problème. S’il s’agit  d’une première expérience, mieux vaux commencer par un voyage non rémunéré pour s’évaluer et avoir un aperçu de son potentiel, de ses compétences et des conditions de travail.